Buenos Aires, Port de l’Extrême-Europe

Essai / 17 x 25 cm / 260 pages

L’auteur, native de Bs As et chercheur au CNRS, a également écrit ‘Notre Amérique métisse’: Cinq cents ans après, les Latino-Américains parlent aux Européens.

“L’histoire de la frustration argentine (et n’oubliez pas qu’il y a cinquante ans l’Argentine était l’un des sept pays les plus importants au monde) passe également par l’incroyable distorsion qui a converti Buenos-Aires en capitale “, explique le président Raul Alfonsin.
On trouvera dans ce volume près d’une quarantaine de contributions éclairant les facettes d’une cité que tous les créateurs jugent envoûtante. À noter, en particulier, les entretiens avec Adolfo Perez Esquivel, Ernesto Sabato et celui réalisé peu de temps avant sa mort avec l’écrivain Jorge-Luis Borges qui déclarait : « Buenos-Aires c’est moi-même… et je la sens comme ce qui m’est arrivé de mieux dans la vie » . Bernard Cassen (Le Monde Diplomatique HS22- Février 1987).

 

Réf. Bibliothèque Braise Tango : HC10

 

Indisponible actuellement

0